Marie-George Sy

Artiste, créatrice d'objets poétiques en fil de fer

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

J'explore et interroge les limites entre l'art décoratif et l'art.

Cette distinction est récente. Pendant longtemps, et jusqu’à la Renaissance, art et "technè" (grec) ont été confondus.

Par "technè", les Grecs entendent le savoir-faire qui permet de produire un objet. Le mot a un sens très large : il englobe à la fois le travail de l’artisan et celui de l’artiste. Où finit l'art et où commence l'objet ?

"Fer en Fil" me permet d'explorer le travail de création à travers des pièces artistiques en petites séries, conjointement je questionne le rapport à la matière, au temps, à travers mon travail artistique. Le travail de la maille vient à la fois emmêler et découdre les attendus stéréotypés du féminin et du masculin et jouer avec les ambiguïtés et les paradoxes. Ma démarche, sensible et intuitive est une quête de sens et d’émotions à travers la matière. Cette quête passe par la sublimation d’un matériau brut : le fil de fer, utilisé en maçonnerie pour attacher les fers à béton. Il devient ici une dentelle, malléable, ronde, une matrice, une respiration, un enveloppement.

L’instant présent est ancré dans la rondeur de la gestualité réitérée de la maille et le dessin du fil. Chaque pièce est empreinte d’un rythme, le mouvement, le corps et son geste transparaissent dans le rendu. La rondeur des mailles, leurs infimes différences et leurs vibrations révèlent le matériau autrement. Un fil, un geste simple, répété. Le temps se tisse, je ne le compte pas, il disparaît à mesure que le travail avance, dans une concentration méditative.